Palettes de mode

Ne pas renoncer à commercialiser des stocks issus de sinistres

Aucune société n’est à l’abri d’un orage qui fait s’envoler une partie de la couverture et dont la pluie vient mouiller des stocks, d’un incendie partiel dont les retombées vont noircir des emballages, ou d’un transport un peu trop violent qui aurait raison des cartons ou, au pire, viendrait, par exemple, écraser quelques boîtes de conserve. Sans être détruits, ces produits de stocks issus de sinistres n’en restent pas moins invendables sur le marché courant. Ils peuvent, cependant, être sauvés avec l’intervention d’un déstockeur qui prendra le relais de leur commercialisation avec sa propre chaîne de distribution.



Des linéaires repris par des boutiques intéressées

Pour plus d’efficacité, une société peut choisir d’abandonner un domaine qu’elle juge moins rentable ou trop concurrentiel. Un distributeur peut ne plus posséder la clientèle adaptée à tel ou tel produit. Dans tous ces cas, il leur faut penser à une reprise de linéaire afin de récupérer l’espace nécessaire pour leur transformation et ne pas, pour cela, gaspiller les articles restant en étalage qui, malgré des soldes, ne sont pas partis. Ces reliquats pourraient certainement faire le bonheur d’une autre boutique dont c’est la spécialité et c’est le travail du déstockeur de pourvoir opérer ce transfert.